BO NINGEN – supporting THE PIXIES – Tokyo, 27 février 2017

Pixies1.jpg
Kagemusha , l’ombre du guerrier – ou plus exactement des quatre guerriers de BO NINGEN… 20h00 très précises: les lumières du moderne Ex Theater Roppongi s’éteignent et déclenchent une clameur inversement proportionnelle à la luminosité qui vient de s’estomper. Les quatre samouraïs tokyoïtes déboulent sur scène, drapés de leur kimono au toucher qui semble si soyeux qu’on tendrait volontiers le bras pour s’en assurer – mais non, on s’en empêche.

Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0028.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0051.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0034.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0029.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0038.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0030.JPG

Mi-androgynes, mi-humanoïdes…? On n’en sait finalement trop rien vu la pénombre ambiante sur scène, que ne déchire que ponctuellement un light show la plupart du temps en méchant contre-jour. Ce japanese four-piece noise rock band, comme ils se définissent eux-mêmes, nous surprend agréablement par son côté pourtant stéréotypé au possible, digne illustration de ce qu’on peut se faire comme idée préconçue du rock japonais.

Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0012.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0019.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0021.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0024.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0026.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0032.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0036.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0037.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0039.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0041.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0046.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0043.JPG

La séduction est au rendez-vous, tant la japanese touch de ces furieux activistes de BO NINGEN transpire ce côté exotique et dépaysant qui confère à leur rock (un peu) psychédélique et surtout (très) underground toute la lourdeur requise. La quintessence et la substantifique moelle du rock japonais ne sont assurément pas celles communément partagées en Occident, de part et d’autre de l’Atlantique nord, mais l’expérience et la découverte du jour valent assurément la peine que l’on se penche à l’avenir plus avant sur la chose. Tokyo rocks !..

Bo-Ningen-Tokyo-27Feb2017.jpg Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0035.JPG Bo_Ningen_Tokyo_27feb2017.jpg

Now online : BO NINGEN – Live in Tokyo.

Maintenant en ligne, ci-dessous : les samouraïs énervés de BO NINGEN en terrifique première partie des PIXIES @ Ex Theater Roppongi, Tokyo – 27 février 2017 :

Bo_Ningen_Tokyo_27fev2017_0034.JPG

The PIXIES – « Ex Roppongi » @ Tokyo – 27 février 2017

ThePixies_Tokyo-2017_PhotoPass.JPG
On nous bassine les oreilles avec le fait que feu (…pan !) Kurt Cobain aurait eu 50 ans cette semaine. En revanche, on nous les rabache nettement moins en passant sous silence que, sans The PIXIES, probablement jamais Nirvana n’aurait éclos. Ni Soundgarden, ni Pearl Jam, ni Alice in Chains et tutti quanti.

ThePixies_Tokyo_27Feb2017.jpg
Les PIXIES, on le sait, ne sont pas particulièrement loquaces sur scène. Mais à ce point !? Sans doute l’idiome local tokyoïte de l’assistance n’a-t-il fait qu’accentuer les choses: pas le moindre mot à l’attention du public. Pas la moindre syllabe, pas le moindre Thank you, Japan ! Pas le moindre Good night, Tokyo !… On a beau le savoir et s’y attendre, ça surprend néanmoins.

Pixies_Tokyo_27fev2017_0024.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0040.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0044.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0058.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0027.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0062.JPG

Crâne chauve, veste noire, lunettes, Black impressionne derrière son pied de micro, fier comme un capitaine de navire tenant la barre au milieu d’une mer bien agitée. Dès l’entrée en scène, on retrouve aussi ce son de guitare saturé et les accords de Santiago qui ont hanté le rock alternatif des années 90.

Pixies_Tokyo_27fev2017_0028.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0061.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0063.JPG

Une set-list longue comme un jour sans pain (ni vin) rythme un set très en dents-de-scie, où les morceaux lents alternent de manière surprenante et même décontenançante avec des passages nettement plus musclés, et vice-versa. Changements de rythme et vertige du live pour le moins déconcertants pour notre premier PIXIES qui ne fait que confirmer la tradition et la marque de fabrique du quatuor.

Pixies_Tokyo_27fev2017_0045.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0065.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0073.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0068.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0072.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0064.JPG

Groupe culte par excellence du "Seattle Sound", sans The PIXIES et leur rock alternatif posé sur un mur du son, peut-être n’aurions-nous donc jamais connu Nirvana, Radiohead ou Blur. Après des hauts et des bas, onze ans de séparation, le départ de la bassiste historique, puis encore un hiatus de quelques années, on se pince presque pour y croire: ce band d’humains pleins de fêlures entre paquets de chips, parcours personnels chaotiques et cures de désintox, est en train de crapahuter son rock exutoire face à nous ce soir. Vertige du live…

Pixies_Tokyo_27fev2017_0014.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0015.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0020.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0019.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0016.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0021.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0022.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0017.JPG

Pas de décor, pas d’écran géant. Seulement quelques projecteurs qui plongent la formation dans des lumières bleutées, vertes, ou violettes qui rendent excessivement difficile la mise au point de l’objectif: la plupart du temps, les quatre musicos baignent dans la pénombre, éclairés en contre-jour d’un halo qui leur confère comme un aspect fantomatique…

Pixies_Tokyo_27fev2017_0030.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0041.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0043.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0031.JPG

L’avenant Franck Black est aux commandes depuis maintenant trente ans et le band semble (re)parti pour un bail identique, pour peu que tensions et amours qui ont ponctué la vie du groupe ne soient pas in fine la corde par laquelle il se pendra. Mais pas avant les festivals de cet été, siouplait : on se fixe rencart en août prochain à Colmar ou à Lokeren, ok mates…?!

Pixies_Tokyo_27fev2017_0048.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0033.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0034.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0042.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0051.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0059.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0055.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0066.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0052.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0069.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0067.JPG Pixies_Tokyo_27fev2017_0071.JPG

Now online: The PIXIES –  » Live in Tokyo « 

En ligne, ci-dessous : The PIXIES au "Ex Theater Roppongi " @ Tokyo – 27 février 2017.

Pixies_Tokyo_27fev2017_0044.JPG