Now online : POWERWOLF + EPICA @ Ancienne Belgique

Sold out @ Ancienne Belgique, Bruxelles – 01 février 2017

Powerwolf_AB_01fev2017_0368.JPG

EPICA + POWERWOLF, Ancienne Belgique – 1er février 2017

Epica_Brussels_Feb2017.JPG
Comme un parfum de carnaval flotte ce soir dans une Ancienne Belgique sold out: POWERWOLF fait des émules à Bruxelles, et c’est loups garous & vampires, maquillage & piercings à tous les étages.

Powerwolf_AB_01fev2017_0348.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0371.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0275.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0336.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0204.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0368.JPG

On ne peut pas dire que l’accoutrement des teutons de POWERWOLF soit particulièrement séduisant, mais disons qu’il colle assez bien à une bande son et à un décorum en phase. Le tout tient assez bien la route et est cohérent, du moins pour qui ne trouve pas cela grand-guignolesque.

Powerwolf_AB_01fev2017_0407.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0389.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0331.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0273.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0315.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0300.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0311.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0267.JPG

Les rengaines un peu faciles et simplettes ont néanmoins de quoi charmer un instant. Sur la longueur, le constat est plus mitigé et le style POWERWOLF devient assez vite aussi lourd que monotone. Le répertoire pêche par manque de renouvellement, et là réside toute la différence entre des musiciens éclairés et des compositeurs inspirés, et de bons exécutants et d’excellents entertainers mais sans le génie nécessaire au renouvellement du style…

Powerwolf_AB_01fev2017_0366.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0274.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0157.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0131.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0151.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0356.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0037.JPG Powerwolf_Brussels_01Feb2017.jpg Powerwolf_AB_01fev2017_0348.JPG

L’objectif de notre Canon prend dès lors plus de plaisir que nos tympans face à ce carnaval avant l’heure dans une salle au répondant immédiat et impressionnant. Il y aurait de quoi, pour EPICA en coulisses, de redouter d’affronter un public qui semble manifestement tout acquis à POWERWOLF

Powerwolf_AB_01fev2017_0267.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0252.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0271.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0238.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0222.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0407.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0273.JPG Powerwolf_AB_01fev2017_0231.JPG

1h10′ de POWERWOLF: pas mal pour une soi-disant première partie… Les Allemands font ensuite place nette à EPICA en sa qualité de seconde tête d’affiche d’une rencontre au sommet de power métal et de métal (dit) symphonique. Le sextet hollandais navigue entre black metal, power metal, gothique et classique, toujours emmené par la flamboyante Simone Simons au chant.

Epica_AB_01fev2017_0026.JPG Epica_AB_01fev2017_0030.JPG Epica_AB_01fev2017_0084.JPG Epica_AB_01fev2017_0097.JPG Epica_AB_01fev2017_0190.JPG Epica_AB_01fev2017_0196.JPG Epica_AB_01fev2017_0233.JPG Epica_AB_01fev2017_0105.JPG Epica_AB_01fev2017_0251.JPG

Sa voix demeure remarquable même sur la longueur, et scintille gaiement en alternance avec quelques rauques grognements émanant occasionnellement de l’organe de ses mâles comparses. Ce style pompeux a ses adeptes, tout comme le mélange des genres après lequel nous ne courons pas particulièrement. Cependant, force est de reconnaître que les kaas excellent en la matière et sont devenus une sacrée référence à ce titre.

Epica_AB_01fev2017_0269.JPG Epica_AB_01fev2017_0294.JPG Epica_AB_01fev2017_0120.JPG Epica_AB_01fev2017_0134.JPG epica-powerwolf-2924.png Epica_AB_01fev2017_0323.JPG

A choisir (mais pourquoi choisir ?!) entre EPICA et BEYOND The BLACK qui officiait en tout début de soirée, nous optons pour les Hollandais comme nous pencherions plus pour la raclette batave que pour la choucroute teutonne – quoique les deux soient indigestes à trop forte ration. S’il faut également trancher entre le lard et la couenne, même s’il n’en est ici nullement question, la plus que charmante Jennifer Haben prend cette fois le dessus sur la Hollandaise.

EPICA_PW_BXL.jpg Epica_AB_01fev2017_0209.JPG Epica_AB_01fev2017_0361.JPG Epica_AB_01fev2017_0225.JPG Epica_AB_01fev2017_0239.JPG Epica_AB_01fev2017_0259.JPG Epica_AB_01fev2017_0256.JPG Epica_AB_01fev2017_0213.JPG

Le style d’EPICA pourrait tendre vers le gothic métal même si le groupe préfère se décrire plutôt comme un groupe de métal symphonique à voix féminine. Et force est de reconnaître que la formule a l’avantage d’attirer dans le public une proportion inhabituelle de représentantes de la gent féminine – ce qui est tout sauf déplaisant, à l’instar des audiences de Nightwish ou de Within Temptation par exemple.

Epica_AB_01fev2017_0291.JPG Epica_AB_01fev2017_0297.JPG Epica_AB_01fev2017_0316.JPG Epica_AB_01fev2017_0347.JPG Epica_AB_01fev2017_0312.JPG Epica_AB_01fev2017_0352.JPG Epica_AB_01fev2017_0217.JPG Epica_AB_01fev2017_0315.JPG

Nous avions précédemment rencontré EPICA en 2014 et cette première nous avait séduit – on se souvient toujours de la première fois… La redite de ce soir ôte l’effet de surprise et c’est comme si le charme n’agissait plus de la même manière. Il y a des films qu’il ne faut pas revoir car la magie n’opère plus identiquement à la seconde projection; faut-il croire qu’EPICA est de cette veine, ce qui n’enlève strictement rien à la première…

Epica_AB_01fev2017_0292.JPG Epica_AB_01fev2017_0309.JPG Epica_AB_01fev2017_0215.JPG Epica_AB_01fev2017_0311.JPG

Now online : EPICA + POWERWOLF @ Ancienne Belgique

Maintenant en ligne, Beyond The Black + POWERWOLF + EPICA – sold out @ Bruxelles, mercredi 1er février 2017.

Epica_Brussels_01Feb2017.jpg

EPICA + DRAGONFORCE @ Kulturfabrik – 20 novembre 2014

Epica_bill_Kufa_20nov2014.jpg
A l’instar d’Anathema le mois dernier (voir ici), EPICA décide également de débuter sa tournée européenne par la Kulturfabrik de Esch-s/-Alzette (G.D. Lux). Et disons-le tout de go: autant Within Temptation ne nous avait pas particulièrement séduit ni tapé dans l’oeil lors du Sweden Rock Festival cet été (ici), autant la symphonie tout en puissance d’EPICA nous impressionne et nous transporte ce soir.

Epica_20nov2014_0162bis.JPG Epica_20nov2014_0160.JPG Epica_20nov2014_0168.JPG Epica_20nov2014_0175.JPG Epica_20nov2014_0015.JPG Epica_20nov2014_0033.JPG Epica_20nov2014_0021.JPG Epica_20nov2014_0137.JPG

Le son lourd et puissant est porté par les lead vocals aériennes de Simone Simons, dont la pureté (on parle ici de la voie, pas de l’enveloppe charnelle qui l’accompagne) est conservée intacte de par une sono parfaitement à la hauteur. Les riffs bien léchés sont balancés efficacement et proprement, et le public venu en masse contribue à l’impression générale en faisant preuve de répondant (une fois n’est pas coutume…): EPICA a toutes les raisons d’être satisfait de sa prestation. Et le public itou, manifestement.

Epica_20nov2014_0097.JPG Epica_20nov2014_0062.JPG Epica_20nov2014_0120.JPG Epica_20nov2014_0064.JPG Epica_20nov2014_0125.JPG Epica_20nov2014_0090.JPG Epica_20nov2014_0036.JPG Epica_20nov2014_0178.JPG Epica_20nov2014_0156.JPG Epica_20nov2014_0193.JPG Epica_20nov2014_0145.JPG Epica_20nov2014_0220.JPG

Avec Nightwish et Within Temptation, Epica forme le véritable trident européen de la frange la plus symphonique du métal. Sorti plus tôt cette année, le sixième et dernier épisode discographique des Hollandais (The Quantum Enigma) est une œuvre aussi intense qu’émouvante qui – dixit le groupe toujours – réussit à le sortir de ses habitudes et à le bousculer juste ce qu’il faut pour que celui-ci donne le meilleur de lui-même. Opération réussie. Dont acte !

Epica_20nov2014_0076.JPG Epica_20nov2014_0186.JPG Epica_20nov2014_0118.JPG Epica_20nov2014_0170.JPG Epica_20nov2014_0131.JPG Epica_20nov2014_0226.JPG Epica_20nov2014_0238.JPG Epica_20nov2014_0258.JPG Epica_20nov2014_0240.JPG

DRAGONFORCE a pour sa part parfaitement joué son rôle de Very Special Guest en chauffant à point une salle qui n’en demandait pas tant. C’est vrai que les Marseillais de DAGOBA – qui débutaient au préalable les hostilités en tout début de soirée – n’avaient pour leur part satisfait qu’une frange minoritaire d’un public: celui qui était plutôt venu pour le Pastis que pour le kaas. C’est comme ça: à table, il en faut pour tous, de l’apéro au fromage…

Dragonforce_Kufa_20nov2014.jpg

Soon online ♫ bientôt en ligne : EPICA & DRAGONFORCE @ Kulturfabrik (Esch-sur-Alzette), 20 novembre 2014

Epica_20nov2014_0200.JPG Epica_20nov2014_0234.JPG Epica_20nov2014_0208.JPG